Vos souvenirs : une source de créativité

Unpacking cardboard boxes after moving, man cleans new apartment cluttered with items from previous home, looks at items, recalls childhood looking at picture in frame
Développement personnel

Vos souvenirs : une source de créativité

Vos souvenirs favoriseraient la pensée créative. La stimulation qu’exercent la nostalgie et la remémoration d’expériences agréables faciliterait la capacité à imaginer des évènements futurs.

La créativité : un entraînement ?

Vous remémorer les doux moments de votre passé renforce vos capacités à affronter le présent. Vous plongez dans ces expériences passées vous permettrait d’avoir une vision plus stable et plus claire de vous-même, de vos buts et du sens donné à votre vie.

Une expérience joyeuse et son souvenir faciliteraient un « état d’esprit expansif », selon le chercheur Shengquan Ye (Université de Hong Kong).

Au cours d’une expérience menée sur 200 personnes, les participants devaient décrire par écrit un souvenir marquant et agréable. Ensuite, ces personnes ont réalisé des tâches créatives et ont passé un test de créativité qui consiste à imaginer le plus d’utilisation possible d’un objet courant comme un stylo bille par exemple.

L’étude conclut que l’activité « d’amorçage à la créativité» représenté par l’exercice écrit du souvenir augmente les performances au test de créativité. De plus, plus les personnes détaillent le descriptif de leur souvenir avec des éléments sensoriels comme des souvenirs d’odeurs ou de couleurs, et mieux ils réussissent le test de créativité.

La créativité : un phénomène physique

Le surcroît de créativité ne viendrait pas des émotions positives ressenties à l’évocation du souvenir. Il s’agirait plutôt de stimulation de fonctions cognitives. Il semblerait que la mobilisation des souvenirs servirait de matériau de base à la construction d’évènements futurs. Une sorte de socle qui servirait de levier créatif en quelque sorte.

Cette hypothèse va dans le même sens que les recherches en neuroscience cognitive.

Lorsque vous regardez des photos sur lesquelles vous vous trouvez et que celles-ci évoquent un souvenir , un vaste réseau de neurones s’active. 

Ces régions cérébrales concernent les zones de traitement des informations comme le cortex préfrontal impliqué dans l’estimation de ses propres traits de personnalité. Il s’agirait en outre des régions cérébrales à l’œuvre dans la mémoire visuelle et spatiale et situées dans l’hippocampe qui est actif dans la récupération des souvenirs.

Or l’ensemble de ces régions cérébrales est essentiel pour imaginer l’avenir.

Par conséquent, l’évocation des souvenirs et la création utiliseraient les mêmes zones de votre cerveau.

Lorsque des personnes sont amnésiques parce qu’elles présentent des lésions de l’hippocampe, elles n’arrivent pas à imaginer de nouvelles expériences ou de nouvelles activités.

Dans le monde professionnel ou dans la sphère personnelle, la créativité est valorisée. Elle est vue comme un vecteur d’adaptation et de renouveau.

La créativité est passée d’un état quasi mystique, où l’inspiration venait aux personnes bien loties, à une capacité intellectuelle spécifique.

Selon le psychologue américain Robert Sternberg, la créativité est la capacité à réaliser quelque chose de nouveau et adapté au contexte dans lequel elle se manifeste. 

Alors, qu’est-ce qui rend une personne créative ? 

Comment développer cette capacité qui existerait en chacun de nous ?

Autant de questions auxquelles Sébastien Henry répond dans sa formation sur la créativité, « L’impulsion créative ».

Découvrez la formation de Sébastien HENRY:  L’impulsion créative

Participez à tous nos webinaires 100% gratuits en Direct ou en Replay !